Nouveau secrétaire général 4 septembre 2011

Pendant un peu plus de 7 ans, Elisabeth Robyr Senff aura imprimé sa marque dans le travail et le positionnement de notre association. Elle en a géré l’administration, mais a aussi représenté notre groupement lors des manifestations qui jalonnent l’année cinématographique. Elle s’est régulièrement impliquée dans la composition de programmes pour présenter la production de courts animés dans le cadre de manifestations et de divers festivals. Elisabeth a ainsi donné à nos films une visibilité auprès d’un large public.

Elisabeth a endossé certaines tâches supplémentaires du comité quand ses membres ont été accaparés par d’autres travaux et chantiers de films. Ainsi, elle est devenue une véritable activiste sur la scène de la politique cinématographique. Elle ainsi participé à de nombreuses réunions politiques, souvent aux côtés de notre précédent président, Zoltan Horvath.
Son cahier des charges a ainsi connu une certaine expansion, et Elisabeth s’est acquittée de ses diverses responsabilités en alignant des heures supps et en voyageant dans les quatre coins de notre pays. Au bureau de Lausanne, elle n’a pas souffert de solitude. Elisabeth a profité d’une belle complicité de la part de son petit chien et de Focal, la Fondation de formation continue pour le cinéma et l’audiovisuel avec laquelle le GSFA partage les bureaux depuis 2001.
Au nom de nous tous, je tiens à exprimer une profonde reconnaissance pour l’immense engagement d’Elisabeth. Je lui souhaite beaucoup de succès et d’énergie pour relever les défis à venir dans son nouveau domaine d’activité – et autant d’amis qui garderont son souvenir dans le monde de l’animation.

Bienvenue à Robi Müller

Nous avons publié, dès avant l’été, des offres d’emploi pour la vacance laissée par le départ d’Elisabeth. Nous avons reçu 53 dossiers de candidature provenant de Suisse alémanique et de Romandie. Les entretiens avec les candidates et les candidats nous auront appris deux choses: de nombreuses personnes très capables souhaitent mettre leurs compétences au service de notre association, et, un dossier de candidature ne saurait être apprécié à sa juste valeur sans connaître la personne qui en est l’auteur. Ainsi, nous avons conduit, tant à Lausanne qu’à Zurich, des entretiens pendant deux jours entiers, en tout 15 personnes ont été interviewées.

Notre choix s’est finalement arrêté sur Robi Müller. Non, pas l’animateur Robi Müller de Buttisholz, mais Robi Müller de Zurich. Il a été l’un des fondateurs du festival de BD Fumetto de Lucerne dont il a été le directeur de 1992 à 1999. Par la suite, il a fait des études en Gestion Culturel au Liverpool Institute of Performing Arts. Pendant quatre ans, il a été responsable de la communication et du marketing du théâtre de Lucerne, et depuis 2004, il a travaillé comme manager indépendant de projets, de culture et d’événements. Il a été actif au sein de plusieurs institutions et associations, certains de ces mandats ont duré plusieurs années. Robi Müller a 41 ans, et pendant la semaine de son engagement au sein notre groupement, une nouvelle fonction, d’ordre privé, est venue s’ajouter… son fils s’appelle Lino… toutes nos félicitations !

Dans le souci de mettre toutes les chances de notre côté pour trouver une bonne succession pour Elisabeth, nous avions mentionné dans notre offre d’emploi que le lieu de travail pouvait s’adapter au domicile de la perle rare. Après un renouvellement presque complet du comité et la nomination d’un nouveau secrétaire, notre association vivra donc un prochain changement de taille : le déménagement à Zurich. C’est un pas logique, pas seulement pour le confort de notre nouvelle recrue : la plupart des associations de la branche cinématographique sont domiciliées à Zurich, Swiss Films, l’ARF, entre autres. La proximité avec ces partenaires facilite le contact personnel et génère des synergies. 44 ans après la création du Groupement Suisse du Film d’Animation, et environ 22 ans après l’engagement du premier secrétaire, Claude Ogiz à Tramelan, tout a été renouvelé au sein de l’association professionnelle des créateurs de films d’animation. C’est de bon augure pour l’accélération que connaîtra le film d’animation en Suisse ces prochaines années.